Les recommandations de Frédéric

Mot de la directrice
Quand je cherche à mettre en mot ou en valeur la danse, c’est toujours vers Frédéric que j’ai envie de me tourner. Il comprend les démarches et ses artistes, autant que le public et les curieux. Il ne faisait aucun doute qu’il allait nous concocter une sélection alléchante de petits trésors cachés.
Caroline Dusseault

Mot de Frédéric
Le cinéma me passionne depuis l’enfance; la danse est entrée comme un coup de foudre dans ma vie il y a une dizaine d’années. C’est avec un plaisir immense que j’ai accepté de marier ces deux passions, le temps de vous faire quelques suggestions. Bons voyages!
Frédéric Lapierre

La sélection de films de danse

Entre classicisme sublime et modernité, nous vous proposons sept programmes de « films de danse » (longs ou courts), une appellation qui veut tout et rien dire à la fois! Sept programmes pour tous les goûts, un par jour pour célébrer pendant une semaine cet art… que, de toutes façons, vous fêtez déjà à longueur d’année!

Jour 1 : Revoir ses classiques

PAS DE DEUX, de Norman McLaren (1968, Canada)
Durée : 13 min.

Hypnotisant, tout simplement. 

Disponible gratuitement sur le site de l’ONF en cliquant ici.

(suivi de…)
LE BAL, d’Ettore Scola (1983, France-Algérie-Italie)
Durée : 112 min.

Récompensé à Berlin, aux Césars, et nommé aux Oscars. Raconter 50 ans de la vie d’un pays, sans parole, en s’attardant seulement à ce qui se passe dans une salle de bal… il fallait le faire!

En vente sur Amazon.

Disponible en location à la Cinémathèque de Montréal ou en visionnement sur place avec réservation. Pour plus d’info, cliquez ici.


Jour 2 : Bausch, Pina Bausch

LES RÊVES DANSANTS – SUR LES PAS DE PINA BAUSCH, de Anne Linsel et Rainer Hoffmann (2010, Allemagne)
Durée : 89 min.

Bien sûr, le film de Wim Wenders, Pina (2011), est très célèbre, mais il existe un autre film, paru à la même époque, qui mérite qu’on s’y attarde. On dit que Pina Bausch (qu’on suit en préparation d’un spectacle, en 2008) a pu voir la version finale du film dix jours avant sa mort.

Disponible en location sur le site Univers Ciné ici.

 


Jour 3 : Q-Bec moderne, my love

CQ2 (Seek you too), de Carole Laure (2004, Canada-France)
Durée : 100 min.

Carole Laure n’a jamais fait l’unanimité. Ici, il y a des idées, des images, des moments, renversants. Il y a aussi la danseuse Danielle Hubbard, le chorégraphe Emmanuel Jouthe… et Clara Furey, fille de Laure, dans certains plans véritable miroir de sa mère, d’une énergie étonnante. 

Disponible pour l’emprunt à la BAnQ. Pour plus d’info, cliquez ici.

Disponible pour l’emprunt à la Cinémathèque de Val-David. Pour plus d’info cliquez ici.

En vente sur Ebay


Jour 4 : Danser sa vie

BILLY ELLIOT, de Stephen Daldry (2000, Royaume-Uni/France)
Durée : 110 min.

La directrice du Festival Tournant m’a laissé entendre que ce serait chouette que ce film fasse partie de notre liste de suggestions. Comme on ne dit pas non à la patronne… mais surtout comme ce film est largement considéré comme un classique, gagnant de plus de 50 prix internationaux, a été présenté à Cannes, nommé aux Golden Globes et aux Oscars, il me fait plaisir de vous proposer Billy Elliot!

Disponible pour l’emprunt à la BAnQ. Pour plus d’info, cliquez ici.

Disponible pour l’emprunt à la Cinémathèque de Val-David. Pour plus d’info cliquez ici.

En location ou en vente sur I-Tunes.


Jour 5 : Sur les traces du mythe

MR. GAGA, de Tomer Heymann (2015, Israël/Suisse/Allemagne/Pays-Bas)
Durée : 110 min.

Saviez-vous que le chorégraphe d’origine israélienne Ohad Naharin a reçu DEUX Bessie Awards (récompense prestigieuse newyorkaise)? Sa signature chorégraphique forte est immédiatement reconnaissable. Voici son histoire.

Disponible pour l’emprunt à la BAnQ. Pour plus d’info, cliquez ici.

Disponible pour l’emprunt à la Cinémathèque de Val-David. Pour plus d’info cliquez ici.


Jour 6 : Programme de courts et moyens métrages

LE PETIT JEAN-PIERRE, LE GRAND PERREAULT, de Paule Baillargeon
Durée : 52 min.

Quelque temps avant la mort de Jean-Pierre Perreault en 2002, la réalisatrice a recueilli son dernier témoignage. Extraits de chorégraphies, photos, peintures… 53 minutes dans l’univers du chorégraphe.

Disponible sur le site de l’ONF en cliquant ici.

FLORENCE, de Thibaut Duverneix et Mathieu Léger
Durée : 5 min.

Cinq minutes avec Margie Gillis, Simon Ampleman, Daina Ashbee, Marie Claire Forté, Benoît Lachambre et Andrew Tay… qui dit mieux?

Disponible sur le site de l’ONF en cliquant ici.

LE DANSEUR, d’Éric Barbeau
Durée : 5 min.

Saviez-vous que le réalisateur Norman McLaren adorait la danse? Cinq minutes pour en savoir plus!

Disponible sur le site de l’ONF en cliquant ici.

ORA, de Philippe Baylaucq
Durée : 15m39

La rencontre de l’univers de Baylaucq et du chorégraphe José Navas.

Disponible sur le site de l’ONF en cliquant ici.

SLOW DANCE, de Joe Cobden
Durée 3:30

Pas tout à fait de la danse, quoique… Un film aussi étonnant qu’euphorisant. Le dessert du programme!

Visionnez l’oeuvre ici.

après, un mot du cinéaste expliquant d’où vient ce projet (anglais seulement) ici.


Jour 7 : Vive la création!

INSPIRATIONS, de Michael Apted (1997, Israël/États-Unis)
Durée : 100 min.

Nous vivons une période de bouleversements et nous avons besoin d’être inspiré! C’est ce qu’a fait Apted dans ce film, allant à la rencontre d’artistes qui l’inspirent, avec lesquels il discute de processus créatif. Partez à la rencontre de David Bowie, du peintre Roy Lichtenstein, de Louise Lecavalier encore avec La La La (on voit aussi Edouard Lock), de l’artiste du verre Dale Chihuly, de l’architecte Tadao Ando et de la sculptrice Nora Naranjo-Morse. Vive la création!

Disponible pour l’emprunt à la BAnQ. Pour plus d’info, cliquez ici.

Tous droits réservés | Danse Laurentides | 2020